Le mal de dos serait le mal du siècle : en effet qui n’a pas un jour souffert du mal de dos ? Plus d’un français sur trois déclare avoir souffert du dos au cours des douze derniers mois.

 Les idées reçues

Mal de dos ne rime pas obligatoirement avec des lésions de l’os ou des disques situés entre les vertèbres. Le mal de dos n’est pas une maladie de « vieux » : de nombreux enfants et jeunes adultes s’en plaignent aussi. Enfin, le mal de dos n’est pas une fatalité.

Les causes du mal de dos

Le bas du dos est constamment sollicité pour se lever, s’asseoir, porter, se pencher, se tourner… Le mal de dos est lié aux nombreuses contraintes qu’il subit. Avec les années, plusieurs causes s’associent et un jour, un faux mouvement suffit et le mal de dos s’installe !

  • Une mauvaise posture. Par exemple, une position avachie sollicite certains muscles plus que d’autres. Cela provoque des contraintes anormales sur la colonne vertébrale.
  • Un manque d’exercice physique. Il est responsable d’une insuffisance de souplesse et de tonicité des muscles dorsaux et abdominaux, indispensables au maintien vertébral.
  • Un excès de poids. Celui-ci entraîne une plus forte pression du corps sur chaque vertèbre et disque intervertébral. Avec le temps, les kilos « en trop » rendent le dos plus vulnérable.
  • Des mauvais gestes répétés. Certains gestes répétés pendant des années provoquent des douleurs par usure des différentes structures de la colonne vertébrale : l’ouvrier maniant le marteau piqueur, le camionneur roulant des heures sur des routes accidentées ou la ménagère pliée en deux sur son aspirateur .
  • Ce n’est pas un hasard si l’on en a « plein le dos » quand on est stressé. Le stress provoque des tensions et des contractions musculaires fréquemment localisées dans le bas du dos.

Pour avoir un « bon dos » autant commencer tôt

Prendre soin de son dos, cela commence dès l’enfance. Avec l’âge, il faut rester vigilant. Des gestes simples et de bon sens permettent de ménager son dos. Il ne faut pas attendre d’avoir mal au dos pour s’en préoccuper.

Quelques conseils pratiques :

Eviter le surpoids à tous les âges de la vie.

  • Pratiquer un sport : il faut être vigilant en cas de pratique intensive d’un sport à risque, soit par sa violence (sport de combat), soit en raison de son asymétrie (squash..). La majorité des sports contribuent à l’inverse à préserver une bonne musculature et posture vertébrales.
  • Pendant la nuit : un matelas ferme apporte un bon soutien vertébral en position allongée. Dormir sur le dos ou sur le côté avec les jambes pliées est préférable à dormir sur le ventre.
  • En voiture : il convient d’incliner le dossier à 110° par rapport à l’assise du siège, d’avancer l’assise pour avoir les genoux fléchis de 30 à 45° et de faire bomber le réglage lombaire.
  • Au travail ou à la maison : pour soulever une charge, il faut plier les jambes et non le dos et si l’objet est lourd, le prendre près du corps et se relever lentement (pas de mouvement brusque). Sur son siège de travail, il faut se tenir droit, le dos bien calé au dossier.
  • En cas de stress : les pratiques physiques (relaxation, gymnastique douce, stretching) contribuent à détendre et à décontracter les muscles en cas de tension.

optisantilogo-perso
Connectez-vous à votre santé
avec OptiSantis !

Nos certifications

LogoAFAQ2011