Oui, elle est bel et bien là, la gastro-entérite. Facilitée par les réunions familiales des fêtes de fin d'année, la maladie est désormais présente dans tout le pays selon le réseau Sentinelle. Voici donc quelques conseils pour limiter sa propagation. Et si pour vous, c'est malheureusement déjà trop tard, voici quelques astuces côté assiette pour soulager les symptômes…

Comment limiter la transmission ?

Quelques gestes à adopter pour éviter d'attraper le virus, ou de contaminer votre entourage :

• Se laver souvent les mains (et surtout avant de préparer les repas, avant de manger, …) ;
• Ranger sa brosse à dents séparément ;
• Éviter de se toucher la bouche ou le nez sans s’être lavé les mains au préalable ;
• Utiliser des mouchoirs en papier à usage unique ;
• Nettoyer les endroits les plus touchés : poignées de porte, interrupteurs, lavabo, téléphone, télécommande…

Que faire en cas de gastro-entérite ?

Les conseils suivants ne remplacent pas un avis médical. En cas de gastro-entérite, il convient d’adopter une alimentation particulière et, surtout, de bien s'hydrater. Les gastro-entérites sont en général d’origine virale et ne nécessitent donc pas de traitement antibiotique. Demander conseil à son pharmacien pour des médicaments qui permettent de diminuer les symptômes de la diarrhée aiguë. Dans des cas sévères ou à risque (notamment en cas de sang dans les selles ou de fièvre), il faut impérativement consulter un médecin.

Que boire en cas de gastro-entérite ?

Diarrhées et vomissements à répétition déshydratent votre corps et entraînent une perte en sels minéraux. Il est recommandé de boire plus que d’habitude : eau à température ambiante (de préférence des eaux plates riches en sodium), bouillon de légumes, tisanes sucrées… Vous pouvez ajouter un peu de sucre dans l'eau, particulièrement pour les enfants, ou boire des boissons sucrées comme des sodas dégazéifiés (le gaz favorise les ballonnements). Éviter les boissons glacées, les jus de fruits, les boissons alcoolisées qui favorisent la déshydratation, ainsi que le café qui a un effet accélérateur de transit.

Quels aliments privilégier ?

Les premiers jours, il est très difficile de se nourrir correctement. Il faut cependant essayer de manger un peu (le trio riz blanc - carottes cuites - bananes a fait ses preuves !). L’idéal est de prendre des repas plus légers mais de manière plus fréquente. Quand le transit redevient normal, vous pouvez réintroduire progressivement et en petite quantité certains aliments. En commençant par les yaourts, puis les fruits et les légumes. Et enfin, la viande et le poisson pour ceux qui en mangent.

À privilégier :
• les féculents (raffinés) : riz très cuit, pâtes… ;
• le poisson blanc cuit à l'eau ou à la vapeur ;
• la viande maigre, grillée, le jambon, le poulet ;
• les carottes cuites ;
• les fromages à pâte cuite ;
• les yaourts ;
• les compotes de pomme ;
• les bananes bien mûres ;
• les biscottes tartinées de miel ou de gelée de fruits.

Quels aliments éviter ?

Il faut éviter de consommer des aliments riches en fibres qui vont stimuler le transit intestinal, ainsi que les aliments trop gras.

À éviter :
• les féculents complets (pain complet, riz complet...) ;
• les légumineuses (haricots secs, lentilles...) ;
• les fruits frais (à l'exception de la banane) ;
• les légumes verts ;
• les fruits et légumes crus de manière générale ;
• les fritures ;
• l'huile et le beurre ;
• les plats épicés.

Que faire après la gastro ?

Une fois que les symptômes digestifs se calment, reprendre progressivement votre alimentation habituelle. Vous pouvez également consommer des probiotiques (il y en a dans les yaourts) pour donner un coup de main à votre flore intestinale qui a été mise à rude épreuve, et éviter tout excès dans les jours suivant l'épisode de gastro.

 

 

 

 

 


Votre application bien-être

à télécharger
logo wevie

Prenez soin de vous !

Certification

                     logo afac