Le printemps arrive enfin. Avec lui le soleil, les journées qui s'allongent, les fleurs qui font leur apparition, les oiseaux qui chantent… Vous vous attendez à ressentir une certaine bonne humeur et un regain d'énergie qui accompagnerait cette ambiance de douceur de vivre. Et pourtant, vous êtes fatigué(e).

Cette espèce de léthargie qui fait suite à la rigueur hivernale est surnommée la "flemme printanière". Et elle a plusieurs explications :

L'explication physiologique

La raison principale de ce manque de tonus est générée par le fait que notre corps peine à s'adapter aux changements de luminosité. Les jours rallongent : dès le 20 mars, le temps d'ensoleillement augmente de quatre minutes chaque jour. Cela représente beaucoup. Pour suivre le rythme, il faudrait se lever quatre minutes plus tôt chaque jour, ce qui représente près de 30 minutes en une semaine. L'organisme doit s'adapter et cela lui prend de l'énergie.

Tout cela sans compter le passage à l'heure d'été lors du dernier week-end de mars qui désynchronise encore davantage notre organisme. En effet, dans la nuit du samedi 28 mars au dimanche 29 mars 2020, nous avancerons nos horloges d'une heure. À 2h, il sera donc 3h. Nous dormirons une heure de moins.

D'autre part, sous l'effet de l'augmentation de la température, la vascularisation augmente et la tension artérielle diminue, ce qui peut accentuer également un peu plus la fatigue.

Bien sûr, nous finissons par nous y habituer, mais cela prend plus ou moins de temps selon les personnes. Pour vous y aider, privilégiez une exposition à la lumière dès le matin, et tout au long de la journée. Par exemple, faites la pause-café plutôt à l'extérieur.

L’environnement

Si le printemps est pour vous synonyme de rhume des foins, cela peut impacter votre sommeil à cause du nez qui coule, des éternuements, etc. N'hésitez pas à consulter un médecin et/ou de suivre les alertes pollens du RNSA (Réseau National de Surveillance Aérobiologique).

Autre sujet plus poétique : les oiseaux. Ils sont gentils, ils sont mignons, mais ils sont bruyants, parfois dès 5h du matin… Seule solution : mettre des bouchons d'oreille ou investir dans du double-vitrage !

L'aspect social

Des heures de soleil en plus sont autant d'occasion de sortir entre collègues ou entre amis. C'est évidemment bon pour le moral, mais attention à ce que ces petites soirées ne se terminent pas trop tard, surtout si elles ont lieu en semaine. Et sachez également que consommer de l'alcool 2 ou 3 heures avant de se coucher est néfaste pour le sommeil…

 

 

 

 

 


Votre application bien-être

à télécharger
logo wevie

Prenez soin de vous !

Certification

                     logo afac