Nos vies trépidantes nous poussent à accomplir nos tâches de façon automatique. Métro, boulot, dodo, et repas illico ! Il vous est peut-être déjà arrivé de manger sur un coin de bureau tout en continuant de travailler. Résultat : on mange vite, trop et n'importe quoi. On digère mal. On devient irritable, sans parler du stress… Stop ! On prend son temps, on respire, on se concentre sur l'instant présent, bref, on se met à la pleine conscience ! 

Vous est-il déjà arrivé d'ouvrir un paquet de gâteaux devant l'écran de votre ordinateur pour soulager un petit creux, avec la ferme intention de n'en prendre que 2 ou 3 ? Au final, la main effectue un geste automatique du paquet à la bouche, et vous vous retrouvez, sans même vous en rendre compte, à ramasser les dernières miettes du paquet vide. Et le pire dans tout ça, c'est que vous vous souvenez à peine du goût des biscuits : c'est comme si votre cerveau vous disait qu'il ne s'est rien passé, alors que les calories sont bien là, dans l'estomac.
La pleine conscience (« mindfulness » en anglais) peut s'appliquer à tous les aspects du quotidien, qu'on les juge agréables ou non. Selon Jon Kabat-Zinn, qui dirige la clinique de réduction du stress et le centre pour la pleine conscience de l'université médicale du Massachusetts, la pleine conscience demande d'accepter ses pensées et ses émotions sans les juger, sans les freiner, sans forcer, sans attendre de résultat : il faut tout simplement lâcher prise. Il est nécessaire de poser un regard neuf sur les choses, de voir le monde comme au premier jour et de faire confiance à son instinct.

« La pleine conscience signifie 'faire attention' d'une manière particulière, c'est-à-dire délibérément, au moment présent et sans jugement de valeur », Jon Kabat-Zinn.

On se focalise sur le moment présent, on prend conscience de ce que l'on vit, ici et maintenant. Cela permet de faire une pause, de recentrer son esprit et de se sentir bien, apaisé, en accord avec soi-même et ce qui nous entoure. La pleine conscience peut devenir une forme de méditation. Pourquoi ne pas commencer par prendre le temps d'apprécier un repas ? Celui-ci se transforme alors en une véritable expérience sensorielle :

  • Observez les aliments qui sont dans votre assiette : quelles sont les différentes couleurs ? Pouvez-vous deviner leurs textures ? Sont-ils appétissants ?...
  • Penchez-vous en avant et humez les arômes : en avez-vous l'eau à la bouche ?
  • Portez une fourchette à votre bouche. Ressentez le poids de la fourchette. Est-ce que les aliments sont chauds ? froids ? Est-ce moelleux ? croustillant ? Essayez d'identifier les différentes saveurs, les ingrédients, les épices utilisées tout en mâchant lentement. Vous pouvez même fermer les yeux. Que ressentez-vous ? Quels souvenirs, pensées, émotions vous traversent ?

En prêtant ainsi attention au contenu de votre assiette et en prenant le temps de prendre le temps, vous ressentirez le rassasiement, aussi bien au niveau de votre estomac que de vos sens. Et double avantage : vous éprouverez bien plus de plaisir, tout en mangeant moins !

 

 

 

 

 


Votre application bien-être

à télécharger
logo wevie

Prenez soin de vous !

Certification

                     logo afac