medecinsDepuis le 10 février 2019, la télé-expertise permet à un médecin de solliciter l’avis d’un confrère face à une situation médicale donnée et d’assurer ainsi une prise en charge plus rapide des patients. Ouverte dans un premier temps à certaines catégories de personnes, elle pourrait s’élargir d'ici fin 2020 à tous les patients.

La télé-expertise offre la possibilité à un médecin, dit « médecin requérant », de solliciter un confrère, dit « médecin requis », en raison de sa formation ou de sa compétence particulière, sur la base d’informations ou d’éléments médicaux liés à la prise en charge d’un patient, et ce, hors de la présence de ce dernier mais avec son consentement préalable.

Tout médecin peut recourir ainsi à la télé-expertise, quels que soient sa spécialité, son secteur d’exercice, son lieu d’exercice (cabinet de ville, maison de santé, Ehpad, hôpital, clinique…). À l’issue d’une télé-expertise, le médecin requis rédige un compte rendu, l’archive dans son dossier patient, dans le Dossier Médical Partagé (DMP) du patient et le transmet au médecin requérant. Toutes les situations médicales sont potentiellement concernées par la télé-expertise.

Il existe deux types de télé-expertises, dont le niveau varie selon la complexité du dossier du patient (et donc le niveau de l’expertise réalisée) et leur fréquence. Ouverte cette année à certaines catégories de personnes, la télé-expertise s’élargira à tous les patients à partir de 2020. Dans un premier temps, la téléexpertise est réservée aux patients pour lesquels l’accès aux soins doit être facilité au regard de leur état de santé ou de leur situation géographique : les patients en affection longue durée (ALD), les patients atteints de maladies rares telles que définies par la réglementation, les patients résidant en zones dites « sous-denses », les patients résidant en établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) ou en structures médico-sociales et les personnes détenues.

Avant la fin de l’année 2020, après observation de la période de montée en charge des premiers actes de télé-expertise, l’ouverture de ces actes au bénéfice d’autres catégories de patients sera envisagée.


Votre application bien-être
logo wevie

Prenez soin de vous !

Votre newsletter...

Recevez gratuitement toute l'actualité de votre protection sociale

Nos certifications

LogoAFAQ2011